Le clitoris, ce cher inconnu Documentaire

Documentaire de Michèle Dominici
Réalisé par Variety Moszinski et Stephen Firmin
Coproduction : Cats & Dogs Films, Sylicone, ARTE France

À quoi sert le clitoris ? À quoi ressemble-t-il ? Un petit pois, un bouton ou plutôt une poire ? Comment fonctionne-t-il ? Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur cet organe méconnu, symbole du plaisir féminin.

POUR TELECHARGER L’IMAGE DU CLITORIS (en format pdf), CLIQUEZ ICI.
La partie du clitoris qui est visible se trouve, sur cette image, tout en haut; c’est la partie qui ressemble à une tige souple qui se penche vers nous.

En juin 1998, une chercheuse du Royal Melbourne Hospital, le docteur Helen O’Connell, affirme dans un article du Journal of Urology que les reproductions actuelles du clitoris sont inexactes. Le corps scientifique et médical semble s’être, pour diverses raisons, contenté de descriptions anatomiques superficielles, voire erronées, datant pour la plupart du début du siècle.

La taille, la forme, la position du clitoris varient selon l’auteur ou l’origine de l’illustration. À se demander, quand il n’est pas tout bonnement absent, s’il s’agit bien du même organe ! Parce qu’on parle beaucoup de sexe, mais que le fonctionnement de la sexualité féminine ne semble malgré tout pas encore compris, ce film entreprend de faire un véritable bilan des connaissances sur l’anatomie et la physiologie sexuelle féminine aujourd’hui.

Vers le site du film « Le clitoris, ce cher inconnu »

Pour le plaisir
Grâce à des images de synthèse, on découvre un clitoris dix fois plus gros que la plupart d’entre nous ne l’imaginait et deux fois plus gros que les illustrations d’experts ne le figuraient. Selon l’urologue Helen O’Connell, conseiller scientifique de ce film, il mesure de 8 à 10 centimètres de long et de 3 à 6 centimètres de large. Et il ne ressemble ni à un petit pois ni à un bouton, mais plutôt à une poire.

Une séquence d’animation retrace les déboires de “ce cher inconnu” avec la norme sociale, l’Église et la psychanalyse. En 1875, date à laquelle le Belge Edouard Van Beneden met à jour le mécanisme de la fécondation, le clitoris est déclaré “organe inutile”. Le primat du sexe par les voies vaginales acquiert une légitimité toute scientifique, et le clitoris est diabolisé.

Le président de la British Medical Society, le docteur Baker Brown, soupçonne le clitoris d’être responsable de l’hystérie, de l’épilepsie et d’autres formes de folie. Il préconise alors l’excision – pratique qui persiste aujour-d’hui sur des petites filles dont le clitoris est jugé trop long.

Ce film montre comment, un siècle plus tard, la sexualité féminine commence seulement à être étudiée avec autant d’attention que son alter ego masculin. Il met également fin au mythe de la vaginale versus la clitoridienne et au mythe du point G…

Film « Clitoris, ce cher Inconnu »
Liste des intervenants

Jo Adams
Personnage passionné et iconoclaste, Jo Adams dirige le Sheffield Centre for HIV and Sexual Health en Grande-Bretagne. Son travail auprès de jeunes adolescentes lui a permis de développer une opinion originale sur l’éducation sexuelle : « une meilleure connaissance de son propre plaisir, pour une approche plus choisie de sa sexualité ». Elle n’hésite d’ailleurs pas à se présenter comme une « évangéliste du clitoris ».

Natalie Angier
Diplômée d’Anglais, de Physique et d’Astronomie, la chroniqueuse scientifique du New York Times a été honorée par de nombreux prix, dont le Pulitzer Prize. Son dernier livre, érudit et insolant, Women : An intimate Geography, consacre un chapitre entier au clitoris, à son histoire et ses secrets.

Dr. François Giuliano
Le Docteur Giuliano fut l’un des membres éminents de la conférence pionnière sur la sexualité féminine, organisée en 1998 grâce aux subsides de Pfizer. Directeur d’un laboratoire de recherche, urologue et maître de conférences à l’hôpital universitaire du Kremlin-Bicêtre, il est un des rares spécialistes français à avoir participé aux différents essais sur le Viagra depuis quatre ans.

Pr Ellen Laan
Ellen Laan est une des étoiles montantes de la recherche actuelle. Jeune professeur de Psychologie Clinique à l’Université d’Amsterdam, elle s’intéresse particulièrement au processus d’excitation sexuelle chez la femme et travaille sur une meilleure compréhension de la motivation sexuelle féminine.

Dr Helen O’Connell
Urologue australienne du Royal Melbourne Hospital dont les découvertes en 1998 ont remis en question les illustrations anatomiques régulièrement utilisées par les gynécologues et urologues du monde entier. Ses hypothèses, publiées dans le « Journal of Urology » sont encore l’objet de débats à ce jour.
(Journal of Urology: Helen E. O’Connell, John M. Hutson, Colin R. Anderson and Robert J. Plenter, « Anatomical relationship between urethra and clitoris« , Vol. 159, June 1998.)

Leonore Tiefer
Professeur de Psychiatrie à l’Université de New York, Leonore Tiefer désespère de l’approche mécaniste qui a envahi la sphère de recherche sur la sexualité féminine. Elle a récemment pris la

(177)

About The Author
-

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>