Le mystère des rêves lucides – Arte

Ils parviennent à maîtriser et à orienter leurs songes. Cette enquête hallucinante sur le phénomène des rêveurs lucides s’appuie sur les dernières recherches en neurosciences.

Les rêveurs lucides – ou onironautes, du grec oneiros (rêve) et nautes (navigateur) – sont capables de tenir la barre lorsqu’ils naviguent sur les océans de leurs rêves. Ainsi, Melanie a pu profiter de ce curieux talent pour rencontrer Johnny Depp. Stephen, lui, a pu escalader le sommet himalayen du K2 en short et chemisette… Grâce à des outils d’investigation du cerveau de plus en plus sophistiqués (IRM, tomographie, etc.), les chercheurs ont pu mieux décrypter le phénomène. Pour en savoir plus, les réalisatrices sont parties à la rencontre d’équipes scientifiques de Stanford et de Berlin, et se sont rendues au Centre de recherches en neurosciences de Lyon et à un congrès à Berne. À travers ce voyage aux confins de l’inconscient, on découvre que les rêves éveillés découlent notamment de mouvements oculaires rapides et du sommeil lent paradoxal. Des aptitudes utiles quand on est artiste, à l’instar de Federico Fellini qui a consigné son “travail nocturne” – dont sont tirées ses pulpeuses créatures – sur quatre cents pages dans Le livre de mes rêves.

(134)

About The Author
-

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *