Z machine : conférence de Jean-Pierre Petit

LA FUSION NUCLÉAIRE PAR STRICTION MAGNÉTIQUE – Plus de 2 milliards de degrés dans la Z-Machine.

Le 9 mars 2009, le physicien Jean-Pierre Petit donne une conférence à l’Ecole Polytechnique de Palaiseau sur la “Z machine” des laboratoires américains Sandia, qui a permis d’atteindre en 2005 la plus forte température jamais créée par l’homme en laboratoire : plus de 2 milliards de degrés, et même plus de 3 milliards en pointe.

Cette formidable température ouvre un champ de recherches à la fois théoriques et expérimentales extrêmement riche. Si les conditions d’une fusion non-polluante (bore-hydrogène) ne sont pas encore au rendez-vous, le fait de dépasser d’un facteur 3 la température-seuil rend désormais cette filière aneutronique “non-impossible” (pour la construction de futures centrales nucléaires sans déchets mais également… la création de bombes nucléaires de nouvelle génération, à fusion pure). La souplesse de l’engin et son coût, de deux ordres de grandeur inférieur à celui des projets en cours, en fait une approche incontournable.

(147)

About The Author
-

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>