Remballez, c’est pesé!

Le 25 novembre 2006, la Police de l’Air et des Frontières saisissait 6 tonnes de viande avariée en banlieue parisienne. Chaque matin, des grossistes viennent acheter les stocks d’invendus, et qui approchent la date limite de consommation. Tout est alors bon pour écouler la marchandise. Malgré les silences gênés des vendeurs de Rungis, nous découvrons que tous savent que certains clients écoulent de la viande avariée sur des marchés. L’enquête de Mathieu Jego et Pierre Toury nous mène ensuite dans les hypermarchés, où les pratiques frauduleuses sont fréquentes. La technique la plus utilisée, « la remballe », consiste à changer les étiquettes indiquant la date de péremption de la viande. En caméra cachée, nous apportons pour la première fois la preuve de cette pratique dans une enseigne nationale. Les services d’inspection sont impuissants et plus occupés à traquer les délits des petits restaurateurs que ceux de la grande distribution.

(112)

About The Author
-

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *