Les Yes Men refont le monde

Part 1:

Part 2:

Comment les Yes Men, guérilleros cravatés de la com’, ridiculisent le néolibéralisme avec ses propres armes. Désopilant et dévastateur, un manuel de survie en temps de crise.

De véritable Héros des temps modernes.

The Yes Men Fix the World est un film américain réalisé par Andy Bichlbaum et Mike Bonanno en 2009.

Le film évoque les exploits de culture jamming (ou détournement culturel) des Yes Men.

Les Yes Men (les béni oui oui) sont deux activistes du canular (Jacques Servin1 et Igor Vamos, connus sous les pseudonymes de Andy Bichlbaum et Mike Bonanno), qui dénoncent le libéralisme par la caricature.

En se faisant passer pour des intervenants de l’OMC, ils ont entre autres prononcé des discours satiriques sur la privatisation du marché des votes et sur l’apologie de l’esclavage à domicile, lesquels n’ont pas suscité de réaction particulière de la part des spectateurs et participants présents, si ce n’est des remerciements.

Ils ont ensuite diversifié leurs cibles, parmi lesquelles George W. Bush et le groupe chimique Dow Chemical.

Le 12 novembre 2008, ils ont diffusé à cent mille exemplaires dans les rues de New York un faux numéro du New York Times titrant à la une « Iraq War Ends » (« La guerre d’Irak est finie »).

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Yes_Men

(174)

About The Author
-

Un commentaire

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>